Domaine Laurent Habrard : la force du collectif face au changement climatique

Le 24/03/2021 à 12:38  

« Nos vendanges sont 100 % manuelles : c'est selon moi indispensable pour une qualité de raisin irréprochable. Ensuite les pratiques en cave sont on ne peut plus classiques, à mon sens », semble s'excuser Laurent Habrard. Cependant, depuis huit ans, avec un groupe de vignerons de Drôme et d'Ardèche, il travaille de façon à limiter les intrants en cave, tout en gardant des vins francs et droits. Au niveau des intrants, en premier lieu, l'effort se fait sur les sulfites. « Le fameux SO2, produit miracle et pas cher garantissant la stabilité des vins... c'est un peu le pendant du glyphosate à la vigne pour la vinif' », ironise Laurent Habrard. En contrepartie, les vinifications demandent plus de surveillance et de suivi. Les échanges d'expériences sont bénéfiques voire nécessaires.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique